Qui sont les monstres de l’immobilier ?

Qui sont les monstres de l’immobilier ?

Les agences immobilières ont une activité des plus rentable.

agences-immobiliers.jpg

Malgré un ralentissement de la hausse des prix, les transactions immobilières font encore la moue et les monstres de l’immobilier sont menacés par les ventes directes entre particuliers.

Orpi, Century21 et Laforêt, les principales agences

Classer les agences immobilières n’est pas évident car il faut tenir compte de l’importance du terrain couvert donc du nombre de collaborateurs puis d’implantations, et des résultats obtenus. Cependant, des enseignes se démarquent et s’avèrent même être des monstres de l’immobilier.

orpi.jpg

Les trois principales agences sont Orpi, Century21 et Laforêt. Avec presque 30 ans d’existence, Century21 regroupe près de 6000 salariés dans 850 agences en tout dans tout le pays, ce qui lui vaut le prix du plus gros employeur du secteur. Puis Orpi, avec 4200 collaborateurs et 1300 agences, est maître avec le plus important réseau français. Ses 715 agences et ses 4,9 milliards d’euros en volume de vente, à 1,5 milliards près de celui de Century21, ne font pas pour autant de Laforêt un outsider.

Une nouvelle logique concurrentielle pour les monstres de l’immobilier

Presque la moitié des transactions immobilières sont réalisée par les particuliers contre 61% par les agences immobilières. Les sites d’annonces immobilières de particulier à particulier abondent sur Internet, d’autant plus que les accédants se font de plus en plus jeunes. Les particuliers concurrencent donc sérieusement ces monstres de l’immobilier. Une affaire non concluante représente une charge importante pour un professionnel car les mandats sont donnés aux professionnels. Pour profiter des parts de marché, les monstres de l’immobilier centralisent les offres et mettent en commun leurs mandats exclusifs ou semi-exclusifs, de la sorte que le bien peut être vendu par un professionnel même s’il est proposé par un autre, cela permet d’augmenter leur nombre de mandats exclusifs, la visibilité des offres et l’accès aux offres aux acheteurs.